NINE SKIES : des niçois voyageurs à l'heure !

Paru dans le JAZZOPHONE n° 24 (AUTOMNE 2021)

 

NINE SKIES : des niçois voyageurs à l'heure !


Un bel envol pour ce groupe niçois de rock progressiste. En six années,
 une belle saga musicale amicale s’est établie entre eux. Une chouette 
reconnaissance arrive car leur public grandit pareillement !
Leur premier disque « Return Home » (en 2017) est un concept album. 
Je note la largesse musicale d’une musique sophistiquée. Les auditeurs 
qui aiment les groupes comme Camel, Marillon, Genesis (période Peter Gabriel)
 sont servis ! Mais, Nine Skies, sort du lot des nouveaux groupes, de cette
 large catégorie musicale qui perdure depuis les années 70.

Puis, le groupe propose (en 2019) « Sweetheart Grips » qui est un double 
(concept) album, avec divers invités, et c’est encore une belle œuvre… 
La même année, le disque « live in Beauce » démontre la bonne énergie scénique
 donnée tout le long de cet enregistrement ! Et les prouesses des musiciens
 sont exceptionnelles dont Eric Bouillette, guitariste niçois !
Ce sera un univers différent avec le 4 éme album : « 5.20 » !
 Une belle pièce musicale empreint de douceur. 
Des mélodies enchanteresses proposent une direction bien plus acoustique.
 Par exemple sur « Colourblind » c’est avec le saxophone de Laurent Benhamou, 
qui, s’insinuant dans la chanson, offre une touche plus jazz… 
Ou le fait de retrouver en invité : Steve Hackett 
(d’une simplicité rare aux dires des musiciens de Nine Skies);
 l'ancien guitariste de Genesis, cette fois ci, était disponible pour cet album. 
C’est sur leur titre « Wilderness » qu’il offre ce mirifique solo
 (c‘est le seul moment de guitare électrique d’ailleurs).
 Autre invité, le frère de Steve, Jon Hackett (flûtiste),
 il virevolte sur « The Old Man in the Snow ».
 « Golden Drops » affiche sur des airs chaloupés,
 la superbe prestation vocale d’Achraf El Asraoui.
 Intervention remarquable de Damian Wilson, chanteur d’Arena
 (et ex « Threshold », « Headspace »...), il excelle sur « Porcelain Hill ».

C’est un nouveau chef d’œuvre du niveau des groupes internationaux, 
dans le genre dénommé rock prog’ (et pas que justement ! ).
 L’accueil est déjà enthousiasmant : de nombreuses chroniques sont élogieuses. 
L’album a été couvert par des webzines dans le monde entier, 
ainsi que sur magazines papiers (« big bang, 4 pages dans « Koid’9 » n°116 / été 2021,
 prog mag, bunker mag (magazine russe), fireworks »...). 
Des titres sont diffusés sur plusieurs radios dont Progzilla, rock radio UK, etc.

Pour finir, ce disque est à classer entre des albums de Marillon, Camel ou Caravan… 
Nine Skies a le vent en poupe, trouvant de plus en plus d’auditrices et auditeurs,
 comme vous j’espère !

Jack LALLI


https://nineskiesmusic.com


Nine Skies 2021/  album : « 5.20 » :
Eric Bouillette : Guitares, violon, mandoline, arrangements - Alexandre Lamia :
 Guitares, piano, arrangements - Anne Claire Rallo : claviers, paroles - 
Aliénor Favier : Chant - Achraf El Asraoui : Chant, guitares -
 David Darnaud : Guitares - Bernard Héry : Basse - Fab Galia : Batterie - 
Avec: Cath Lubatti : Violons et alto - Lilian Jaumotte : Violoncelle - 
Steve Hackett : Guitare solo (2) - Damian Wilson : Chant (9) - 
John Hackett : Flûte (7) - Laurent Benhamou : Saxophones







BONUS INTERVIEW  

Interview rapido avec Anne Claire Rallo (claviers & paroles) :
- Ça fait plaisir de voir qu'un groupe Niçois (son noyau dur) a le vent en poupe, c'est beaucoup de travail je vois en 6 ans d existences ?!

AC: Oui, je pense que toute production artistique nécessite beaucoup d’investissement et de travail. L’amour de ce que nous faisons reste intact, et c’est ce qui nous permet d’être toujours là et de prendre toujours autant de plaisir à le faire! 


 

- Ce nouvel album "5.20" est déconcertant, on est au delà de l étiquette "rock progressiste " ...?

 

AC: ce n’est pas évident de définir précisément ce que représente le rock progressif de nos jours. Je trouve aussi assez complexe de parvenir à coller une étiquette à un groupe, mais il est certain que cet album est probablement un mélange de beaucoup d’influences, issues de toutes nos inspirations respectives. On peut y entendre du rock mais aussi du jazz, des couleurs orientales, du classique…

- Vos invités sont remarquables, c est une belle récompense dans vos démarches ?

AC: bien sûr! C’est un réel honneur de pouvoir bénéficier du talent d’artistes aussi extraordinaires, d’autant plus qu’ils ont accepté de participer à l’album parce qu’ils ont vraiment aimé les morceaux. 

 

- Vous avez des dates de concerts à venir, vous viendrez jouer à Nice ?

AC: Nous sommes en train de planifier une tournée, et nous annoncerons des dates dès que possible. 


- quels sont vos projets à venir, festivals, un nouveau label ?

AC: nous espérons pouvoir nous produire prochainement, notamment en festival, les démarches sont en cours. Nous avons également contacté quelques labels mais la pandémie actuelle a mis les choses en pause pour beaucoup de monde.  Nous serons en live streaming suivi d’un chat en direct le dimanche 5 décembre. Et enfin, nous allons commencer à travailler sur un projet surprise de « 5.20 », ainsi que pour le prochain album… mais nous annoncerons tout cela très bientôt! 

 

Jack LALLI
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog