LIVRE : ROCKASTORIA : "Rockitudes, escapades et autres chroniques niçoises"

 DEDICACES A GOGO  :

Samedi 26 septembre de 15 h à 18 h  au magasin MUSIC 3000, 87 avenue du Maréchal Juin, magasin de Saint Laurent du var  / parking à proximité de Cap 3000.

Music 3000 : tél 04 93 07 64 31

 

Reporté  en octobre  2021  !!!  Festival de MOUANS SARTOUX

 

LEVENS : samedi  31 octobre à la Maison du Portal, 15 h-18 h : rdv présentation du livre, son histoire, discussions sur notre très bonne scène locale, nationale... dédicaces... Vernissage exposition art à 18h30

........................

 les 28, 29 et 30 mai 2021  : Festival du livre de NICE, sur le stand de la Librairie MASSENA !

 

 

à suivre...

.........................................................................................

ROCKASTORIA , "Rockitudes, escapades et autres chroniques niçoises" (et pas que !")

Partant de ma jeunesse à Nice (années 60/70 ) où la radio crachotait un titre des Beatles... à ma storia, dont en 1985 avec Jean-Marc EUSEBI, dessinateur de BD, concepteur d'affiches, ymagier du carnaval de Nice... une bonne partie en est le contenu dans ce quasi génial livre (avec des dessins rock inédits de Jean Marc).

Une envie plus que présente d'écrire nos péripéties :  les miennes, les siennes, les nôtres.  Le départ (décembre 2006) de mon ami Jean- Marc EUSEBI m'a remotivé d'écrire ce premier long chapitre. Juste pour se rappeler nos histoires dont pour BARRE à MINE... Et avec vous souvent les artistes, groupes et musiciens de Nice, du 06, et pas que...

C'est "Ma Storia" ... c'est  donc notre Storia forcement dont avec lui l'ami Jean-Marc EUSEBI, la presse : du fanzinat à mes kroniks sur Nice Matin, avec le Petit Futé, la Porte Fausse, Le Standard, à Perf'n'Co, le Farfelu, Scènes d'Azur, Intervista... à La Strada. Et Le journal " Le Jazzophone " depuis 5 ans...

Et les musiciens que j'ai rencontré, sympathisé, chanteuses et chanteurs ou groupes rock souvent, mais pas que... J'ai écris des proses sur vous, avec mon style et ce dans la presse, internet... Utile pour bien revisiter cette Storia ...75/80/90 à presque nos jours...

Durant ces années sur les radios libres début 80's, on a fait des émissions... et  j'ai adhéré en me marrant bien comme animateur sur les ondes de Fréquence K, avec nos invités en direct live pendant 2 heures, et ce pendant 4 ans de super "Rock Story", de 2004 à 2008...  Merci Père Jean de Carros ! J'y retourne de temps en temps au micro chez Djé pour  Raggapéro, 2 heures d'émission spéciale qui devient  : "ROCKASTORIA" !


Dans ce livre, je décris avec humour, j'espère, ma jeunesse à Nice, ma ville, le quartier Carlone, La Bornala, Magnan... Le foot et les billes... Puis à nos villages de Levens à l'Italie : Molini di Triora en Ligurie...

Mais aussi mes rencontres dont avec Richard Blues au  "Twenty One" (ex snack bar d'Aprosio Daniel,  batteur de KAROLINE, groupe de hard rock niçois, reformé depuis 2017), "Moucho" au Pub St Lo ... Et mes premiers concerts rock en 80's : les Stranglers fac des lettres , puis Lou Reed au théâtre de verdure, BOC, ZAPPA...

La Grande Parade du Jazz à Cimiez, comme pour voir Muddy Waters dès 1979, un choc...

Aller au "Pub St Laurent", où on découvre Dead Can Dance devant 50 zozos, tout comme voir les Dogs, les Playboys, Rancoeur, Dum Dum Boys, Flying Tortillas, Willie and The Lightnings ...

La scène locale en plein boum... Le Pub St Laurent ferme janvier 1986...

On crée l'association Trafic Rock, 1 er concert avec Body Body, Daynight... Des (ex) lieux musicaux comme Le Papaye ( rue Pauliani), aux Bar des Résolus ( rue Defly), le Munich (rue Cassini), l'Aviatic, le cinéma le Balzac à NICE... 

Courant  80's, NICE et le département du 06 connaissent une frénésie avec sa large palette de groupes rock, hard rock, sixtee's, rock prog...

Et Nice, avec ses festivals en facs, aux concerts à la Mjc Magnan... ou à la Piscine de Levens  !

Je me mets à bourlinguer en Europe pour voir du live, comme à Paris, en Italie, en Angleterre, en Allemagne...

Livre disponible réédité, sur papier écrin, cet été et réactualisé... (240 pages 16 euros)  chez l'éditeur Niçois Jean-Paul FOUQUES :

https://aimeseditions.blogspot.com

OU en vente également sur NICE, Hit Import, 11 rue de Lépante, et à la Librairie Masséna, 55 rue Gioffredo, également à LEVENS presse tabac place de la République, et à l'office de tourisme de BELVEDERE  !

Mes amitiés art & rock !

Jack LALLI

 

Articles en ligne :

https://www.nouvelle-vague.com/jack-lalli-rockastoria

https://www.artcotedazur.fr/actualite,109/musique,37/rockastoria-mon-histoire-musicale-par-jack-lalli

et ARTICLES SUR LA STRADA, l'EXCES, LA TRIBUNE, ART MAGAZINE... !

 

et bel Article d'ALICIA FIORUCCI de JUKEBOX MAGAZINE (mars 2020) !

ROCKASTORIA, Jack Lalli (Aimes Editions)

 
Chronique initialement parue dans le numéro 399 de Jukebox Magazine
 
La scène rock n’a pas toujours eu son épicentre dans La Capitale. En effet, les villes de provinces ne sont pas en reste. A travers cet ouvrage, Jack Lalli nous fait voyager au coeur de Nice et son pourtour méditerranéen avec ses souvenirs de passionné du rock en y relatant « rockitudes », escapades et autres chroniques mais pas que. En effet, le livre est jalonné de moult anecdotes comme ce jour de 1963 où Gene Vincent & The Blue Caps arpentent les planches du Casino Municipal qui se fini dans l’agitation et l’anarchie à grand renforts de lancement de projectiles dans les baies vitrées. Jack a eu aussi la chance et la joie immense d’interviewer plusieurs artistes de renommée internationale ainsi que d’autres plus underground. On y retrouve Daevid Allen (Soft Machine, Gong), Christian Vander (Magma) Jean-Marc Eusébi, Gilles Choir (qui est le frère de Yves qui a officié chez Little Bob Story) et bien d’autres encore… Il nous emmène aussi dans sa caverne d’Ali Baba faite de vestiges de concerts comme ce jour du 2 février 1982 où il fonce à Marseille pour aller voir la légende Alice Cooper. Jack expose ici ses émotions de véritable féru de rock tout en véracité et vrai vécu. Ici pas de pipeau tout est franc et sans faux semblant. On va de The Church en passant par The Stranglers mais aussi Queen, Blue Öyster Cult, Tina Turner. La scène niçoise n’est pas en reste car les Playboys ont la part belle dans cet ouvrage. L’auteur nous emmène au plus profond de sa vie rock and roll et de son expérience personnelle dans ce milieu. Pour lui « communiquer c’est revendiquer ». En effet, quoi de plus beau que la transmission, l’échange et le partage entre personnes qui, un jour, se retrouvent happées par la musique qui vient de là qui vient du blues. Vous avez entre vos mains un livre de fan qui parle aux fans, aux aficionados de la musique que nous défendons tous ! Merci Jack pour cette belle immersion au sein d’un univers qui nous est cher !
 
Alicia FIORUCCI
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog